LES ACTUALITÉS CARROSS

  1. Le web au secours
  2. Maîtriser les coûts
  3. Innover
  4. Restaurer les marges
  5. Agrément d’assurance
  6. Agrément d’assurance
  7. Outillage de base
  8. Outils de ponçage
  9. Pistolets à air comprimé
  10. Dossier – Les défauts de peinture
  11. Défauts d’apprêts
  12. Défauts de peinture
  13. Défauts de vernis
Article Pistolets à air comprimé
05/04/2017

Les pistolets à air comprimé pour carrosserie

Bien souvent, la qualité du travail d’un carrossier professionnel est d’abord jugée sur ses performances en matière de peinture. Une véritable maîtrise technique qui exige des solutions adaptées et performantes. Quelle que soit la nature des travaux de peinture à effectuer, le pistolet pneumatique, également appelé pistolet à air comprimé, reste l’outil incontournable pour appliquer un produit de manière optimale.

Des pistolets à air comprimé pour tous types de travaux sur carrosserie

Système simple à utiliser, le pistolet pneumatique permet de réguler la pression d’air pour la pulvérisation du produit et d’optimiser ainsi le taux de transfert (ou taux de recouvrement), c’est-à-dire la quantité effective de peinture émise déposée sur le support à peindre. Les pistolets à air comprimé sont efficaces aussi bien pour l’application de peintures, que d’apprêts ou de vernis, qu’il s’agisse de produits solvantés ou à l’eau. Raccordé à un compresseur indépendant, ils pulvérisent le produit à appliquer à partir d’un godet situé le plus généralement au-dessus (pistolet « à gravité »)ou parfois en dessous (pistolet « à aspiration » ou « à succion »).

peinture à air comprimé

Ces pistolets existent sous différentes tailles ce qui permet d’effectuer aussi bien la mise en peinture de larges surfaces de carrosserie, que d’opérer de petites retouches. La diversité des opérations à effectuer par un peintre fait que le pistolet polyvalent adapté à toutes les situations n’existe probablement pas. La raison réside dans le fait que la nature, la texture, la composition et la fluidité des produits à appliquer (apprêts, bases, vernis) ne sont en rien comparables. C’est la raison pour laquelle, un professionnel se doit de disposer d’une véritable gamme de pistolets pour répondre à toutes les situations.

Il faut également noter qu’un pistolet consomme beaucoup d’air comprimé et il est donc indispensable, avant de choisir son modèle, de s’assurer des capacités de son compresseur d’air. Il peut en effet exister de grandes disparités en termes de consommation d’air entre les différentes marques et technologies de pistolets.

Des pistolets répondant aux exigences de la réglementation environnementale

Plusieurs types de pistolets existent aujourd’hui sur le marché afin de répondre aux différents besoins des carrossiers comme aux exigences toujours plus accrues de la réglementation relatives aux émissions de COV (composés organiques volatils).

L’usage des pistolets conventionnels tend aujourd’hui à se raréfier, voire à disparaître en raison d’une faible rentabilité de l’outil et d’une réglementation relative à la protection de l’environnement de plus en plus stricte. Ce type d’appareils consomme environ 350 litres d’air par minute et nécessite une pression située entre 3 et 4 bars. Ils affichent un taux de transfert assez faible, de l’ordre de 40 à 45%, occasionnant des pertes conséquentes du produit à appliquer.

Les professionnels de la peinture de carrosserie se tournent donc aujourd’hui vers des pistolets à haute rentabilité, basés sur les technologies R.P. ou H.V.L.P., et permettant d’atteindre des taux de transferts supérieurs à 65 % conformes à la nouvelle réglementation :

Les pistolets R.P. (Reduced Pressure = pression réduite) sont des pistolets à haute pression optimisés. Ils affichent une consommation moyenne de 295 litres d’air par minute sous une pression de 2,5 bars. Leur taux de transfert supérieur à 72% est bien au-dessus des pistolets conventionnels et est conforme à la législation COV. L’avantage majeur des pistolets R.P. est qu’ils conservent l’aspect « haute pression » des pistolets conventionnels, permettant d’exécuter rapidement les opérations d’application des produits, tout en étant beaucoup plus économes que ces derniers.

Les pistolets HVLP (High Volume Low Pressure = volume élevé, basse pression), quant à eux, offrent des taux de recouvrement extrêmement élevés pour une consommation minimale de produit. À la clé, des économies substantielles réalisées sur les quantités de produit pulvérisées. En contrepartie, une vitesse de pistage plus lente qu’un pistolet R.P.

Ces pistolets consomment en moyenne 430 litres d’air à la minute sous une pression de 2 bars et affichent un taux de transfert supérieur à 75%.

3 marques leaders sur le marché, en quête constante d’innovation

Aujourd’hui, 3 grandes marques se partagent l’essentiel du marché des pistolets à air comprimé à l’usage des carrossiers professionnels : DeVilbiss, Anest Iwata et Sata.

Parmi les innovations récentes, on notera que la qualité de la pulvérisation reste toujours une priorité chez chacun de ces grands fabricants.

peinture à air comprimé

Par exemple, le dernier modèle GTI Pro Lite produit par DeVilbiss est muni d’une soupape d’air coaxiale, sans à-coups lors de l’action sur la gâchette qui, très souple, permet un mélange air / produit pratiquement sans discontinuité.

Le modèle SATAjet 5000 B de Sata, quant à lui, présente une conception de buse innovante pour une flexibilité maximale en termes de réglage de pression et de distance d’application. Enfin, le SUPERNOVA – WS 400 EVO, d’Anest Iwata dispose d’un chapeau avec un jet dont la densité de produits est constante sur une plus grande largeur de surface.

Ces différents modèles répondent tous aux plus hautes exigences en matière de résultats d’application et dépassent de loin le taux de transfert de 65 % demandé par la législation COV.